Transmission

1. Le morse

L'ALPHABET
Lettre Morse Lettre Morse Lettre Morse
A . - B - . . . C - . - .
D - . . E . F . . - .
G - - . H . . . . I . .
J . - - - K - . - L . - . .
M - - N - . O - - -
P . - - . Q - - . - R . - .
S . . . T - U . . -
V . . . - W . - - X - . . -
Y -. - - Z - - . .


LES NOMBRES
Chiffre Morse Chiffre Morse Chiffre Morse
0 - - - - - 1 . - - - - 2 . . - - -
3 . . . - - 4 . . . . - 5 . . . . .
6 - . . . . 7 - - . . . 8 - - - . .
9 - - - - .


SIGNAUX
Evènement Morse Evènement Morse Evènement Morse
Début - - - - - Fin . . . . . . Alerte . - . - . - (etc)
CDH - . - . / - . . / . . . . Lever . - . . CDC - . - . / - . . / - . - .
Rassemblement . - . Veillée . . . - Intendance . .
Descente des couleurs - . - . Repas - . . . Message - -

2. Le sémaphore

a b c d e
a b c d e
f g h i j
f g h i j
k l m n o
k l m n o
p q r s t
p q r s t
u v w x y
u v w x y
z
z

3. Le code de Vigenère

Ce codage nous est dû à Blaise de Vigenère. L'avantage de ce code est qu'il est presque incassable sans la clé choisie par l'auteur du code. En effet, une lettre n'est pas toujours codée de la même façon même dans un même message. Il fonctionne sur la base d'une grille composée de 26 alphabets décalés :

Le carre de Vigenere


Blaise de Vigenère était un diplomate français qui vécu au seizième siècle. Il publia un Traité des chiffres en 1586 où il proposait un chiffrement qui palliait aux faiblesses du chiffrement par substitution. En utilisant ce chiffrement, une lettre n'est pas toujours codée par la même lettre. Ceci dépend de la position de celle-ci dans le texte.
Décrivons maintenant le chiffrement de Vigenère. La clef est un mot choisi secrètement par Alice et Bob, par exemple 'mathématiques'. Comme 'mathématiques' compte 13 lettres, Alice découpe le message qu'elle veut envoyer à Bob en morceaux de 13 lettres (le dernier morceau n'a pas forcément 13 lettres mais on peut compléter par n'importe quoi). Elle code alors chaque morceau de la manière suivante :
la première lettre de la clef étant la treizième de l'alphabet, Alice décale la première lettre du morceau de 13 places vers la droite (comme pour le chiffrement de César, les lettres sont disposées en cercle pour pouvoir toujours décaler). La seconde lettre de la clef est la première de l'alphabet. Alice décale la deuxième lettre du morceau de une place vers la droite. Elle répète l'opération pour toutes les lettres du morceau, puis pour tous les morceaux. Elle envoie alors à Bob tout les morceaux remis bout à bout. Pour décoder le message, il suffit à Bob de découper le message codé en morceau de 13 lettres puis de faire la même opération qu'Alice mais en décalant les lettres vers la gauche cette fois ci.
Voici un exemple :

Message clair : "Les microfilms sont cachés sous le lit de l'ambassadeur"

Découpage :

M A T H E M A T I Q U E S
l e s m i c r o f i l m s
s o n t c a c h e s s o s
s l e l i t d e l a m b a
s s a d e u r            

On décale les lettres de la première colonne de 13 places vers la droite, celles de la seconde de 1 place, celles de la troisième de 20, etc.....On obtient le message codé :
"YFMUNPSIOZGRLFPHBHNDBNJNTNFMYTNGEYURHGTFTULJHS".

4. Les codes classiques

Avocat (A vaut K) : A=K ; B=L ; C=M ; D=N ; E=O ; ...
Abbé (A=B) : A=B ; B=C ; C=D ; D=E ; E=F ; ...
Cassis (K=6) :  K=6 ; L=7 ; M=8 ; N=9 ; O=10 ; ...
Cassette (K=7) :  K=7 ; L=8 ; M=9 ; N=10 ; O=11 ; ...
C'est pourri (C pour I): C=I ; D=J ; E=K ; F=L ; G=M ;  ...
Retour Retour
Tous droits reservés © 2018 Troupe 1ère Strasbourg

Site valide CSS   Site optimisé pour le navigateur Mozilla Firefox   Site valide (X)THML Transitional 1.0